top of page

🗣️C'est pas ta faute

Hello les Clubœurs,

­­­

Je sais pas grand chose … Mais tu vois ça ? Toute cette merde ? C'est pas ta faute. Will Hunting Merci tonton Robin de nous partager tes bons conseils : la pornographie chez les jeunes, c’est ni de leur faute, ni de la vôtre. Personne n’y peut rien, c’est inéluctable. Ça n’arrivera pas qu’à lui, qu'à elle. Alors depuis plusieurs semaines, nous rassemblons de nombreuses ressources qui vous permettront de : 👀 Protéger vos enfants de contenus explicites non désirés 📢 Ouvrir une conversation et dialoguer sur ce sujet souvent jugé délicat 📚 S’informer grâce à du contenu pour vous et votre enfant Voici les principales questions que vous nous avez posées :


1. PRÉPARER LE TERRAIN

­­­

L'ASTUCE DU FACTEUR 💌 Avant de distribuer le courrier, il faut le trier, le traiter pour que chaque lettre parvienne au bon destinataire. Nous aussi, pour être factuel, nous devons trier et traiter les infos avant de les transmettre. Petit moyen mnémotechnique : Le facteur est factuel. Le but est de transformer ses avis et ressentis en faits impactants. Objectif : sécuriser votre discours et éviter d’être dans la morale ou le jugement. Par exemple : 🖼️"Je pense que ces images ne représentent pas la réalité" ⇒ C’est de la fiction 💣"C’est dégueulasse et c’est violent" ⇒ C’est du cinéma 🖐️"Il n’y a pas de tendresse" ⇒ Seul l’aspect mécanique de la sexualité est mis en scène 👶"Tu es trop jeune" ⇒ C’est du contenu pour adulte Les 5 questions à se poser avant d'en parler ?

PRÉSERVER LES INTIMITÉS Parler de la pornographie ne veut pas dire parler de sa consommation ou de sa vie sexuelle. Spoiler alert : c’est là que ça pourrait devenir gênant pour vous comme pour lui. Les ados disent avoir besoin d’entendre un discours factuel, sécurisant et élevant. 💡L’astuce : Questionner son cadre de référence, ses connaissances

  • Est-ce qu’on t’en a déjà parlé ? Si oui, comment le sujet a été abordé ? Qu’est ce que tu en as retenu ?

À éviter :

  • Tu en as déjà vu ? Et ça t’a fait quoi ?

  • "C’est pas bien” (⚠️ jugement moral)

­­

COMMENT NE PAS L'INCITER Malgré vous et dans tous les cas, ils y seront exposés. Ce ne sera jamais de votre faute. Mieux vaut prévenir que guérir.

­­

LES MEILLEURS OUTILS DIGITAUX Protégez vos enfants en 10 min (douche comprise) ! 🖥️Sur l'ordinateur :

  • En 1 min : Télécharger AdBlock pour bloquer les pop-up et publicités

  • En 3 min : Choisir le contrôle parental adapté à sa box

  • En 1 min : Activer Safesearch sur Google qui permet de masquer les contenus explicites (notre outil préféré💡)

“ 70 % des consommateurs mineurs ont accès aux vidéos pornographiques non pas à partir de l'ordinateur de la maison mais à partir de leur téléphone” Stéphane Blocquaux - Docteur en sciences et expert en e-Education 📲 Sur téléphone :

  • En 2 min : Choisir le contrôle parental adapté à l’opérateur téléphonique

  • En 1 min : Activer l’option restriction sur les téléphones Apple

  • En 2 min : Activer Familylink (notre outil préféré💡)

­­

ASTUCE DU LIVRE 📖 C’est un conseil distillé par de nombreux professionnels et parents ! Le porno, c’est tabou, on en viendra tous à book ! Mettre un livre qui aborde le sujet dans la bibliothèque ou dans les espaces communs permet à chaque jeune de progresser en autonomie et de créer des sujets de conversation. 🖱️ Voici quelques livres que nous avons sélectionnés pour vous. "La technique résout les problèmes et apporte des satisfactions mais elle n’est qu’un moyen et reste pauvre si on la sépare de l’esprit qui la guide." Gaston Rébuffat - Alpiniste

­­­

2. ÉCHANGER SUR LE SUJET

­­­

QUAND EN PARLER ? Ce n’est pas une question d’âge mais plutôt de maturité. C’est vous qui êtes le plus mieux placé pour le savoir ! Pour rappel, l’âge moyen du premier visionnage désiré ou non est de 11 ans.

Nous vous l’écrivions dans notre article #2, il est préférable de multiplier les petites discussions sur le sujet que de privilégier une GRANDE discussion. 🚗 Astuce : La voiture est, selon notre expérience, le meilleur endroit pour en parler. Regarder dans la même direction est très rassurant pour parler des sujets délicats.

­

COMMENT ABORDER LA DISCUSSION ? 1 - Inconfort vaut mieux que deux tu l’auras Parler de pornographie ou de sexualité peut créer de la gêne chez les parents et les enfants. C’est normal ! N’hésitez pas à le partager : “Le thème de la pornographie me rend personnellement mal à l’aise parce que […] je trouve que ça relève de la sphère privée, mais je sais que c’est important qu’on en parle.” 2 - Partir d’événements (publicités, interventions sur la sexualité, actualité) 🔞 En ce moment le sujet de la restriction d’âge est débattu au Sénat 🖥 Le site Omegle consulté par des millions d’ados a été épinglé, comme le montre ce reportage

­­

LES 3 ÉLÉMENTS FACTUELS À RAPPELER 1 - Rappeler que c'est de la fiction

  • Les scènes sont jouées par des acteurs et actrices refaits, drogués, dopés, pour réaliser des scènes fictives, non réalisables dans la vraie vie

  • Les films montrent uniquement l’aspect mécanique de la sexualité avec impasse totale sur le consentement, le préservatif, les émotions, les sentiments, la connexion à l’autre, le partage de plaisir

  • Ces films sont réservés à un public adulte donc à l’origine d’un malaise chez les jeunes consommateurs

2 - Rappeler que la pornographie peut faire du mal - Allô Maman Bobo 💪🏻 Physiquement 🧠 Psychologiquement 💚 Relationnellement 3 - Rappeler que son objectif est d'être rentable

  • "Si c’est gratuit, c’est que c’est toi le produit" : pour être rentable l’industrie du porno produit du contenu de plus en plus attractif et donc pouvant mener à l’addiction

Pour conclure, déculpabiliser l'ado est primordial ! Il est normal de s'intéresser à la sexualité, mais il existe des ressources plus intéressantes que le porno pour se renseigner. ⏬

­­­

3. PROPOSER DES RESSOURCES

­­­Voici une proposition de ressources, pour vous et pour votre ado. 🧒 Pour votre ado :

­­­­­­

🧑 Pour vous :

  • ­­­­­­Un podcast : Comment parler de sexualité aux ados à l’heure de la pornographie en ligne ? Grand bien vous fasse ! - 9.10.2019 par Ali Rebeihi

  • Une émission : Muscler le désir pour affronter la pornographie - Philosophie - 9.10.2019 par Thibaut de Saint-Maurice

  • Une conférence : Nos enfants et la pornographie : faut-il s'en inquiéter ? par We Are Lovers


CONCLUSION

­Le tout dans un esprit de bienveillance : ne jugeons pas, chaque génération évolue dans un contexte différent. L'accompagnement, c'est la clé ! Si vous ne vous sentez pas à l’aise, vous pouvez vous appuyer des professionnels de confiance. ✏️ Merci Constance Peillon pour cette belle illustration !

­


Le Club de Cœur 🧡

50 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page