top of page

🎄RÉVEILLON-NOUS

"Noyeux JoĂ«l” - Tonton Thierry


Hello les ClubƓurs,


On espĂšre que vous allez bien !


Nous Ă©tions trĂšs heureux de partager cette premiĂšre annĂ©e avec vous 🎉


AprĂšs 28 newsletters, des dizaines de confĂ©rences, d’ateliers dans les Ă©coles, 2 livres blancs, il est temps de se dire Ă  l’annĂ©e prochaine !


Nous continuerons de vous partager des infos, des conseils, des super outils pour créer de belles discussions avec vos enfants.

Si vous avez des attentes, des besoins, des sujets Ă  aborder, n’hĂ©sitez pas Ă  nous faire une rĂ©ponse par mail đŸ“©


Nous, de notre cÎté, notre envie d'aider chaque jeune à mieux se connaßtre pour mieux entrer en relation avec soi et les autres se renforce chaque jour.


Belle lecture ! ☀☀



🔎SUIVEZ LE GUIDE

Vous ĂȘtes perdu·es pendant vos diners du rĂ©veillon ? Toujours les mĂȘmes conversations qui reviennent ?

On vous a prĂ©parĂ© un petit guide pratique, pour crĂ©er de belles discussions , en Ă©vitant les obstacles. Ça va ĂȘtre dinde.


Suivez le guide : À votre sentierđŸ„‚


đŸŸđŸŸđŸŸđŸŸđŸŸ


🏠 Refuge n°1 : L’éducation Ă  la sexualitĂ© va changer le monde

Le chiffre pour ouvrir le dĂ©bat : 13%. Sur les 21 sĂ©ances obligatoires d’éducation Ă  la sexualitĂ© prĂ©vues par l'Education Nationale, entre la 6Ăšme et la Terminale, seulement 2,7 sont dispensĂ©es.

Pas besoin d’ĂȘtre superstitieux pour se rendre compte que c’est pas treize bien.


🎒Dans ton sac Ă  (a)dos, prĂ©voir 3 arguments solides :

  • L’éducation complĂšte Ă  la sexualitĂ© favorise le bien-ĂȘtre et l’épanouissement des jeunes : Comprendre son fonctionnement, savoir comment se protĂ©ger, accueillir ses Ă©motions, par exemple, sont autant d’outils qui participent au dĂ©veloppement personnel et social des jeunes.

  • Eduquer nos jeunes ne leur donne pas envie de le faire plus tĂŽt mais de le faire mieux. ApprĂ©hender le consentement, faire des choix en conscience, se comprendre et comprendre l’autre permet de dĂ©buter sa sexualitĂ© quand on se sent prĂȘt·e et respecté·e.

  • Plus on forme les jeunes gĂ©nĂ©rations sur le sujet, moins elles sont exposĂ©es aux risques d'une grossesse non-dĂ©sirĂ©e, d'une infection sexuellement transmissible (IST) et de violences sexuelles. Et plus les ados ont de cours d’éducation Ă  la sexualitĂ©, plus l’ñge des premiers rapports est tardif.

🛑Les chemins Ă  Ă©viter :

  • Faire porter l’éducation complĂšte Ă  la sexualitĂ© par une seule entitĂ© (#ce.sera.fait.Ă .l’école, #c’est.seulement.aux.parents.de.s’en.occuper, #ils.apprendront.tous.seuls, etc.)

  • RĂ©duire l’éducation Ă  la sexualitĂ© au rapport sexuel : elle couvre trois champs de compĂ©tences et connaissances : le psycho-Ă©motionnel, la biologie et le juridico-social. Ca en fait des choses ! Donc on parlera tant de consentement et d’émotions que de clitoris et de plaisir.

Eh ! Vous avez oublié votre Scrabble ! Les bronzés font du ski


đŸșL'animal dangereux : Jean-Mi c’étaitmieuxavant

Un Ă©trange spĂ©cimen, aussi appelĂ© L’oncle rĂ©ac et on le repĂšre de loin avec son cri.


đŸŸđŸŸđŸŸđŸŸđŸŸ


🏠 Refuge n°2 : La pornographie, mal du siùcle ?

Le chiffre pour ouvrir la discussion : 11 ans, c’est l’ñge moyen du premier visionnage d’image à caractùre pornographique.


🎒Dans ton sac Ă  (a)dos, prĂ©voir de quoi allĂ©ger la discussion :

  • L’objectif de la discussion : le but n’est pas de savoir si la pornographie, c’est bien ou c’est mal. La pornographie, ça peut faire du mal. Et beaucoup de prĂ©-ados et ados tombent dessus sans le vouloir. Ce n’est pas de votre faute, ni de la sienne. Il faut construire ensemble des solutions pour en discuter et protĂ©ger.

  • Le petit plus pour briller en sociĂ©tĂ© : Selon le Shift Project, en 2018, le visionnage de vidĂ©os pornographiques dans le monde gĂ©nĂšre autant d'Ă©missions carbonĂ©es que 13 millions de tours du monde en avion, soit autant que le secteur rĂ©sidentiel en France. Ça t’en bĂ»che un coin

  • La ressource Ă  partager : On vous propose un livre blanc et des confĂ©rences intitulĂ©s “Les ados et la pornographie : comment leur en parler et les protĂ©ger ?”

🛑Les chemins Ă  Ă©viter :

  • “Moi c’est sur qu’il n’en a jamais vu, je le saurais !” « Si la question est de savoir si tous les enfants vont un jour voir du porno, la rĂ©ponse est oui. » Christophe Butstraen et Anne de Labouret

  • “Je prĂ©fĂšre ne pas lui en parler toute suite, ça va l’inciter Ă  aller voir.” Mieux vaut prĂ©venir que guĂ©rir.

  • “Je vais surveiller son tĂ©lĂ©phone, ses messages et ses rĂ©seaux sociaux pour ĂȘtre sĂ»r.” Le respect de l’intimitĂ© de chacun est crucial.

đŸșL'animal dangereux : Le cousinlourdingue

Un étrange spécimen, on le repÚre de loin avec son cri :

Et sinon, il y a les boules 
 de Noël .. Il faut absolument que j'appelle Armand ! OSS 117



đŸŸđŸŸđŸŸđŸŸđŸŸ


🏠 Refuge n°3 : Les rĂ©seaux sociaux et la "new gen' "

Le chiffre pour ouvrir la discussion : 12% des jeunes passent plus de 5h par jour sur les réseaux sociaux


🎒Dans ton sac Ă  (a)dos, prĂ©voir de quoi prendre du recul :

  • Les rĂ©seaux sociaux permettent aux ados de se construire une identitĂ© propre : les adolescents dĂ©pendent de rapports d’approbation mutuelle permanents, dans la rĂ©alitĂ© comme sur les rĂ©seaux sociaux

  • Les rĂ©seaux sociaux participent grandement au dĂ©veloppement des compĂ©tences : la rĂ©alisation et le partage de contenu encouragent la crĂ©ativitĂ©, la lecture et l’expression d’opinions permettent le dĂ©veloppement de l’esprit critique, l’accĂšs Ă  des contenus extrĂȘmement divers et le partage de connaissances permettent l’ouverture d’esprit

  • Les rĂ©seaux sociaux reprĂ©sentent un espace d’apprentissage infini : les crĂ©ateurs de contenu mettent Ă  disposition sur les rĂ©seaux une multitude de tutos et outils pĂ©dagogiques dans de trĂšs nombreux domaines : bricolage, jardinage, dĂ©coration, cuisine, jeux, informatique, matiĂšres scolaires, arts, sport, 
 tout y passe !

🛑Les chemins Ă  Ă©viter :

  • “De toutes façons, les jeunes ne vivent que par leurs Ă©crans”

  • “Il y a que des conneries sur les rĂ©seaux sociaux, ça devrait ĂȘtre interdit”

đŸșL'animal dangereux : La tante-jecĂ©tou

Un Ă©trange spĂ©cimen, on la repĂšre de loin avec son cri qui fait de l’écho “Je te l’avais dit .. te l’avais dit .. l’avais dit .. l’avais dit ..”


Le diner est fini. Bravo tu GR !

Merci à Constance Peillon pour son beau dessin pour Haut Les CƓurs


⚙POUR SE NOURRIR PENDANT LES VACANCES

Entrez dans la tĂȘte d'un ado - Emission L'inconscient, podcast France Inter

"L'adolescence est le moment de la vie oĂč filles et garçons sont Ă  la fois fragiles et profondĂ©ment crĂ©ateurs." À Ă©couter ici


"Incurable adolescence" - Emission En marge, podcast France Inter

"Daniel Arsand explore « ce pont croulant entre l’enfance et l’ñge adulte, cette incurable adolescence » dans son dernier ouvrage « Moi qui ai souri le premier » publiĂ© aux Ă©ditions Actes sud." À Ă©couter ici


CONCLUSION 🎉

Cette année a été magnifique à vos cÎtés.

Merci beaucoup💚


On se retrouve le 11 janvier pour une nouvelle newsletter !


TrĂšs belles fĂȘtes de fin d’annĂ©e 🎊


Le Club de CƓur 🎈


48 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page