top of page

🆗C'EST OUI OU BIEN C'EST NON

"C’est terrible. Si je ne souris pas, j'ai un genre de visage à l’air ronchon." - Queen Elizabeth


Hello les ClubƓurs,


On espĂšre que vous allez bien !


Le consentement est au cƓur des discussions des jeunes, de la sensibilisation faite sur les rĂ©seaux sociaux, des programmes de l'Ă©ducation complĂšte Ă  la sexualitĂ©, ... il est dans toutes les bouches. Ça tombe bien, on est lĂ  pour aider les jeunes Ă  l’exprimer ! 👄


Qu'est ce que le consentement ? Comment en parler ? Comment aider les ados Ă  l'analyser ?


Belle lecture ! ☀☀


💌L'ACTU HAUT LES CƒURS


Hier, on a fait a fait une visio-conférence : Pornographie et les ados - Comment les protéger et leur en parler ? Et vous étiez une vingtaine.

Merci pour vos Ă©changes intĂ©ressants, vos retours d’expĂ©riences et les outils partagĂ©s pour faciliter le dialogue.

Ça nous donne une Ă©nergie dingue pour continuer Ă  vous proposer toujours plus de contenu et on a hĂąte de vous retrouver lors de celle de la semaine prochaine.

(Vous pouvez-vous inscrire ici)


🔎DECRYPTAGE - LE CONSENTEMENT, C'EST QUOI ?

­­

BRÊVE DÉFINITION

Alors oui et non Pierre.

On sait que, quand on parle de consentement, ce sont les mots attendus. Mais pas que ...


Le consentement, ce n’est pas jouer au JEU du (ni) oui, (ni) non, mais plutît au jeu du JE.

Cela demande une connaissance fine de soi, de ses envies, de ses limites, de savoir identifier ses Ă©motions, ĂȘtre habile dans les relations interpersonnelles ou encore savoir le communiquer.

Bref, il nous paraßt un peu réducteur de résumer le consentement à 3 lettres.


" Les deux mots les plus brefs et les plus anciens, oui et non, sont ceux qui exigent le plus de réflexion." Pythagore


MIEUX SE CONNAÎTRE

Savoir dire oui ou savoir dire non, ce n’est pas si facile. Ça nĂ©cessite de bien se connaĂźtre pour ĂȘtre capable de :

  • Savoir si on a vraiment envie de quelque chose

  • Analyser si on agit sous la contrainte (chantage, manipulation, persuasion, etc.)

  • ou sous l’auto-contrainte (”sinon je vais passer pour un.e coincĂ©.e” par exemple)

Cela nécessite de capter les signaux physiques et/ou psychologiques qui nous indiquent notre ressenti sur la demande qui nous est adressée.


LA ROUE DU CONSENTEMENT DE BETTY MARTIN

Betty Martin est chiropraticienne, formatrice certifiée en sexologie et coach en intimité, et en 2016, elle crée la roue du consentement.


Découvrez sous le schéma quelques clés de lecture !

Voici quelques clĂ©s de lecture qui permettent de mieux la comprendre et l’expliquer :


Le cercle reprĂ©sente le consentement. À l’intĂ©rieur du cercle, il y a un cadeau donnĂ© et un cadeau reçu. Sans consentement, les mĂȘmes actions deviennent vol, abus, etc.


Dans toutes les situations, il y a deux facteurs : qui fait l’action et qui bĂ©nĂ©ficie de l’action. Ces deux facteurs se combinent de quatre façons (les 4 quadrants). Chaque quadrant prĂ©sente ses propres dĂ©fis, leçons et joies.


SERVIR : J’agis, je donne pour le plaisir de l’autre, je me mets au service de l’autre. Je consens Ă  m’occuper de l’autre pour son bien-ĂȘtre.

ACCUEILLIR / RECEVOIR : L’autre reçoit un cadeau qui lui fait plaisir. Il est dans la gratitude.

J’agis pour faire un cadeau à l’autre.

Si je ne suis pas consentant Ă  ĂȘtre dans le service, je deviens esclave, abusĂ©.

Si l’autre n’est pas consentant Ă  recevoir mon cadeau, je deviens profiteur, privilĂ©giĂ©.


PRENDRE : Je fais l’action pour moi et je reçois un cadeau. Je suis intùgre et j’assume que j’agis pour moi.

PERMETTRE : Si l’autre est consentant, il me permet d’agir pour mon propre plaisir. J’agis pour mon propre plaisir et l’autre agit pour mon plaisir.

J’agis et l’autre me fait le cadeau de permettre cette action.

Si je ne respecte pas mon intĂ©gritĂ©, si je force l’autre, alors je deviens agresseur.

Si l’autre ne respecte pas son consentement, s’il est passif, il devient victime, contraint. Il peut faire de moi un agresseur sans que je le sache.


"Ce que dĂ©fend Betty Martin, c’est que pour se sentir parfaitement Ă  l’aise et bien dans sa vie, l’idĂ©al, c’est de pouvoir occuper tour Ă  tour les quatre positions, d’alterner.” nous explique Isabelle BrouĂ©, rĂ©alisatrice.


LA PORNOGRAPHIE, LES ADOS ET LE CONSENTEMENT

⚠Comme nous l’avions dĂ©jĂ  partagĂ© dans les newsletters prĂ©cĂ©dentes, la pornographie, si prĂ©sente sur internet (pour rappel : elle reprĂ©sente 30% du trafic mondial) est considĂ©rĂ©e comme l’un des premiers Ă©ducateurs Ă  la sexualitĂ©. Le problĂšme est qu’elle omet complĂštement la notion de consentement.


🔇L’absence de dialogue dans les vidĂ©os pornographiques rend le consentement inexistant. Et cela va mĂȘme plus loin : parfois le refus de la femme gĂ©nĂšre de l’excitation chez l’homme qui la force. La femme finissant par “jouir” lui donne raison. Les jeunes, en plein dĂ©veloppement psycho-affectif, cherchant des rĂ©ponses Ă  leurs questions risquent d'apprendre sur cette base.


Les ados, en plein apprentissage, s’inspirent des images visionnĂ©es et normalisent l’absence de communication et la violence dans leurs interactions, sexuelles ou non.


đŸ€“Le chiffre en + : Viol est le 9Ăšme terme le plus recherchĂ© sur les sites pornographiques en France.


💡L’astuce : Rappeler aux ados que la pornographie est de la fiction et qu’elle fait une impasse totale sur le consentement, le prĂ©servatif, les Ă©motions, les sentiments, la connexion Ă  l’autre, le partage de plaisir.


🙌UN TIPS POUR ACCOMPAGNER LES JEUNES

"Tout est lié à l'entraßnement : on peut faire beaucoup si on est bien entraßné." Queen Elizabeth


Apprendre Ă  mieux se connaĂźtre pour ĂȘtre en mesure de donner son consentement, c’est de l’entraĂźnement.

Encourager Ă  analyser son ressenti, ses Ă©motions, requestionner : “Est ce que tu es vraiment ok avec ça ?”, “Est ce que ça t’enthousiasme ?”, “Qu’est ce que ça t’apporte ?” sur diffĂ©rents sujets de la vie quotidienne permet de rappeler rĂ©guliĂšrement aux ados qu’ils ont la possibilitĂ© de choisir en pleine conscience d’eux/elles-mĂȘmes.


"Il dit non avec la tĂȘte, mais il dit oui avec le cƓur." Jacques PrĂ©vert


⚙LA BOÎTE À OUTILS


OUTIL 1 : LE DIRES

Lors de nos interventions sur les Ă©coles et plus particuliĂšrement sur les ateliers sur le consentement, nous distribuons 2 bracelets Ă  chaque jeune. Un pour eux, en souvenir de l’atelier et le 2Ăšme pour l’offrir, pouvoir rĂ©-expliquer les mots et ancrer l’apprentissage.

DIRES ? Mais pourquoi ?

Petit moyen mnĂ©motechnique pour en parler et ne pas oublier que le consentement s’exprime, qu’il s’écoute, qu’il faut le dire(s).

Ça permet aussi de faire deviner la signification de chaque lettre (auxquelles on peut mĂȘme attribuer d’autres sens (IntĂšgre, Respectueux, ÉclairĂ© ..)).


Voici les critÚres qui doivent définir le consentement :

  • DonnĂ© librement

  • InformĂ©

  • RĂ©versible

  • Enthousiaste

  • SpĂ©cifique

Selon l’Agence SantĂ© Publique France, prĂšs de 11% des filles et 7% des garçons estiment que leur premier rapport sexuel Ă©tait « acceptĂ© mais pas vraiment souhaitĂ© ».


Nous sommes toujours trĂšs marquĂ©.es lors de nos discussions ou ateliers auprĂšs des jeunes de constater Ă  quel point la notion de joie et d’enthousiasme est omise.


OUTIL 2 : À VOTRE SANT(H)É

Une vidéo qui fonctionne trÚs bien auprÚs des jeunes


🍀LE PETIT + POUR BRILLER EN SOCIÉTÉ


Aborder le consentement sexuel ou les violences sexistes et sexuelles a un impact mesurable trĂšs important. Selon une enquĂȘte NousToutes, le fait d’avoir abordĂ© le consentement lors d’au moins une sĂ©ance fait passer de 15% Ă  82% la part des personnes dĂ©clarant qu’elles connaissent sa dĂ©finition et veilleront Ă  le faire respecter dans leurs futures relations.


LES EVENTS À VENIR 🎉

16 - 18 SEPT : Festival Empow’her Ă  la CitĂ© Fertile Ă  Pantin avec ateliers et confĂ©rences. C'est gratuit et ça nous fera plaisir de vous y croiser !! 🎉


19 SEPT 22 (20h30) : Nous vous proposerons une conférence sur la pornographie, afin de comprendre son impact sur les consommateurs et consommatrices, et de transmettre les meilleurs outils pour protéger et en parler.

Si ça vous intéresse, partagez-le nous !

15-16 OCT : Facettes Festival sur la santé mentale des jeunes aux Amarres dans le 13 à Paris


OCT - JUIN 22 : Le programme Change Mak’her, un programme d’entrepreneuriat pour les jeunes filles de 12 à 18 ans, 2 mercredis par mois


Et on se retrouve la semaine prochaine pour une nouvelle newsletter !


À bientît,

Le Club de CƓur 🧡

176 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page